Ma vie est un grand livre dont je feuillète chaque jour les pages,
Certaines sont tristes, d’autres porteuses d’un grand message ;
Au détour d’un paragraphe, alors que mes pensées étaient ailleurs
J’ai découvert un grand personnage, celui qui rend les jours meilleurs.

C’est l’histoire d’un modeste mais grand joueur de rugby du Roussillon,
Il était paraît-il le capitaine de l’USAP, l’équipe de toute une région,
Adulé par tout un peuple, pour ses valeurs humaines hautement reconnues,
Réservé et courageux, faisant de lui un ambassadeur aux grandes vertus.

Non je ne rêve pas, Bernard, tu es entrain d’écrire le plus beau des passages
Une histoire de cœur, comme toi seul sait le faire, est-ce un fabuleux présage ?
Sur tous les terrains, tu as démontré un état d’esprit empreint de solidarité,
Maintenant que tu as rangé ton sac et tes crampons, tu continues à mes côtés.

Tu continues à nos côtés pour gagner un autre match, celui de la mucoviscidose,
Ton engagement, ta présence, c’est énorme, pour toi peut être peu de chose ;
Sachant que rien ne t’arrêteras aussi sur le terrain de cette horrible maladie,
Rageur comme à ton habitude, bousculant s’il en est l’impuissance et nos soucis.

Alors viendra le temps où heureux je pourrais refermer le livre de ma vie,
Certain d’avoir réussi mon match, fier d’avoir vaincu avec toi la maladie,
J’aurais pu ainsi écrire avec toi mon ami, le premier tome, celui de l’espérance,
Le second volume, nous l’écrirons ensemble avec Romain, en toute insouciance.