Qu’il soit timide, d’amitié, affectif ou langoureux
Donné dans un élan de passion, parfois amoureux ;
Sensuel, délicat, tendre, quelquefois émerveillé,
Résultat de l’essence d’une émotion instantanée.

Combien de fois dans une journée, sommes nous pris dans cette spirale
Spirale de la vie, d’un geste, d’une attitude presque animale ;
Mécanique et virevoltant dans cet espace de tendresse,
Jusqu’au bout des regards, telle une douce caresse.

Parfois mesquin, judas ou obligé,
Mouvement du corps spontané ou calculé ;
Surtout pas de l’esprit reclus dans cet affront,
Où tout au moins aurait-il pu être sur le front.

Contrastant à celui des amants unis autour de promesses,
Cachés au fond de la nuit pour assouvir leurs ivresses ;
Ivresse des sens par cette relation aux étranges piments,
Sable mouvant de désirs éphémères et transparents.

Question toujours présente, est-il sincère ?
Certainement pas celui du bout des lèvres et austère ;
Préféré à une poignée de main simple et brève,
Rejetant à tout jamais cette hypocrisie, s’échouant la grève.