Dans mes regrets les plus fous, je t’ai souvent idolâtré
Toi la petite fille de mes rêves, aux cheveux longs frisés
Belle comme une étoile, tu m’accompagnais chaque jour
Avec ton sourire ensorceleur, tu étais tout amour.

Fasciné par ta beauté, je fondais au son de ta douce voix
Tu me faisais tourner la tête et mettais mon cœur en émoi,
Tes yeux verts étaient des diamants bruts dans un écrin doré
Ton regard m’envoutait, j’étais ton fidèle serviteur dévoué.

J’ai construit autour de toi un empire de bonheur, j’étais ton roi
Tu étais ma douce et magnifique princesse, je ne voyais que toi,
La vie était merveilleuse, tous les instants n’étaient que du plaisir
Petite fille chérie, je ne voulais certainement pas te voir grandir.

Adorable, spontanée, intelligente, tu m’as apporté ce dont je rêvais
Complicité de tous les instants, une passion débordante je te vouais
Parmi mes chimères les plus folles, tu as pris une grande importance
J’ai tout construit autour de toi le bonheur l’amour et l’espérance.

La vieille horloge sonne tristement, mon rêve vient de s’évanouir
Me refoulant aussitôt dans les affres de la réalité que je voudrais fuir
Toi ma petite fille, tu as quitté pour quelques instants mes folles pensées
Petit trésor je serrais toujours avec toi, dans mes illusions insensées.