Toi mon rayon de soleil,
Voilà dix ans, que tu as mis mon cœur en éveil ;
Tel un arc en ciel, les jours de pluie,
Avec ta palette de couleur tu as irisé ma vie.

Tel ce vent soufflant sur les terres brûlées,
Tu as balayé mes douleurs du passé ;
Tel le grondement de l’orage,
Tu m’as toujours défendu avec rage.

Telle la neige avec son manteau blanc,
Tu as toujours eu un cœur pur et étincelant ;
Il ne s’est pas passé un jour,
Sans que tu sois pour moi, amour.

La vie à tes cotés est d’une rare beauté,
Petit joyau dans un écrin d’une exceptionnelle pureté ;
Soleil que tu es, tes rayons frénétiques sont étincelants,
Tu éclabousses mon existence de tes purs sentiments.

Dans le dédale de mon cœur,
Tu as agité en moi, le fil d’Ariane du bonheur.
Je ne croyais plus à l’amour,
Tu en dessines tous les jours ces contours.